Tous les articles par archeologie-danube

Parution de l’ouvrage collectif “Géohistoire des zones humides – Trajectoires d’arti­ficialisation et de conservation”

Nous sommes heureux d’annoncer la parution, le 1er février 2024, de l’ouvrage collectif “Géohistoire des zones humides – Trajectoires d’arti­ficialisation et de conservation”, réalisé sous la direction de Philippe Valette, Albane Burens, Laurent Carozza et Cristian Micu.

Ce colloque franco-roumain a été organisé conjointement par le CNRS (UMR 5602 GEODE et 7266 LIENSs), le GHZH (Groupe d’Histoire des Zones humides), l’ICEM (Institut de Recherche Éco-Muséal “Gavrilă Simion”) de Tulcea et l’Institut de Recherche sur le Delta du Danube, avec notamment le concours de la «Romanian Limnogeographical Association» et le CEDETE (Université d’Orléans). Il a bénéficié du partenariat de l’Institut Français de Bucarest, du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères (Saison France-Roumanie 2018-2019) et du Conseil Départemental de Tulcea. Les zones humides (deltas, littoraux, fleuves, cours d’eau, lacs, tourbières, etc.) sont à la fois des « hot spots » pour la biodiversité mais aussi des hauts lieux culturels. La démarche géohistorique sur les zones humides adoptée ici par un grand nombre d’auteurs dans cet ouvrage permet de poser un regard sur les trajectoires de leurs anthropisations. Cette épaisseur temporelle, en lien avec la géohistoire, est inscrite dans l’espace. Elle s’avère indispensable pour comprendre la complexité de l’évolution des socio-éco-systèmes des zones humides. L’ensemble des textes recueillis permet aussi de développer des réflexions théoriques sur la place de la nature à travers la mise en exergue de trajectoires d’artificialisation et de conservation qui questionnent la restauration. Les différents articles permettent au lecteur de prendre connaissance de plusieurs études de cas. En France, nous trouvons des zones humides du sud-ouest français, du Massif central, de la Bretagne mais aussi de nombreux cours d’eau comme la Sélune, la Seine, le Vistre, la Charente ou encore des littoraux. À l’étranger, plusieurs textes évoquent les trajectoires des zones humides en Roumanie, au Québec et en Colombie. 

Ces actes rassemblent quelques 17 contributions et 53 auteurs autour des thématiques de la reconstitution des trajectoires spatio-temporelles des zones humides ; de la restauration des zones humides et dumythe de l’état de référence ; des nouveaux usages, des nouvelles valeurs et des nouveaux patrimoines des zones humides. 

L’ouvrage est édité aux Presses Universitaires du Midi et est disponible à cette adresse :

SOMMAIRE DE L’OUVRAGE

Introduction

par P. Valette, L. Carozza, C. Micu, B. Sajaloli, J.-M. Carozza, S. Ailincăi, A. Burens 

Chapitre 1 – Reconstitution des trajectoires spatio-temporelles des zones humides

L’occupation des bords d’un fleuve méditerranéen (Le Vistre, Gard, France) du Néolithique à sa revitalisation actuelle. Apports de l’étude croisée archéologique,paléo-environnementale et historique des diagnostics – par M. Bovagne, M. Bouchet, G. Caillat, P..Chevillot, I..Figueiral, S. Martin 

La restauration écologique de la vallée de la Selune au prisme de la géohistoire  – par L. Lespez, A. Beauchamp, L. Drapier, M.-A.Germaine, O. Thomas 

Dynamique hydro-morphologique historique de la Seine dans le secteur de la Bassée aval  – par D. Eschbach, L. Lestel, R.Steinmann

Trajectoire d’évolution des îles fluviales d’un cours d’eau anastomosé à faible énergie : l’exemple de la Charente entre Angoulême et Saintes (Ouest de la France)  – par A. Duquesne, C. Plumejeaud-Perreau, J.-M. Carozza

Conserver la forêt inondable de Grondines : aire naturelle ou milieu de vie ? – par M. Hatvany, N. Roy, H. Witek

Reconstituer les trajectoires géohistoriques à travers le croisement des cartes anciennes et des entretiens « ethnogéohistoriques » : exemple de la vallée du Cetăţuia à Luncavița (piémont nord-est des monts Măcin, Roumanie) – par P. Valette, L. Carozza, C. Micu, J.-M. Antoine, L. Ghinda, A. Burens

Chapitre 2 – Restaurer les zones humides et le mythe de l’état de référence

L’état de référence. Un mythe écologique à déconstruire ? par C. Beck, A. Bridault, S. Dournel, F. Grégoire, M.-C. Marinval, B. Sajaloli, P. Valette

Réflexion sur l’efficacité de la restauration fluviale à partir de l’étude du marais de Comana en Roumanie – par G. Ioana-Toroimac

De la naturalité des zones humides – Origine, artificialisation, restauration de deux zones humides du Sud-Ouest (France) par A. Angeliaume, J.-M. Antoine, G. Briane, D. Galop

Quand le niveau d’eau baisse l’inquiétude des usagers monte. Des débarrages écologiques à l’épreuve de deux siècles de canalisation d’un cours d’eau – par C. Le Calvez

Un cadre spatial et fonctionnel pour des politiques zones humides : du défi conceptuel et technique aux enjeux praticiens. Applications à des sous-bassins versants des fleuves côtiers méditerranéens français – par S. Catteau, F. Chambaud, L. Couderchet, P. Grillas

Chapitre 3 – Les nouveaux usages, les nouvelles valeurs et les nouveaux patrimoines des zones humides 

De l’écosystème au patrimoine : géohistoire des tourbières anthropiques du Massif central oriental (France) – par H. Cubizolle, A.-M. Dendievel, F. Trement, J. Argant, A. Scholtes, C. Oberlin 

De nouveaux usages pour les zones humides du Sud-Ouest (France) entre conservatoire de biodiversité, éducation à l’environnement et valorisation multipatrimoniale – par A.  Angeliaume, , J.-M. Antoine, G. Briane 


ÉVolution de représentations contemporaines de la nature de deux zones humides littorales et de leur paysage du XXe au XXIe siècles – par L. Paly, V. Beaujouan, N. Carcaud

Nouveaux usages des zones humides du páramo de Chingaza : entre mise sous cloche pour l’approvisionnement urbain de Bogotá et écotourisme par et pour les communautés – par A. Angéliaume-Descamps, Á. Gutiérrez Malexechebarría, J. L. González Umaña, 

Conclusion 

La géohistoire et son renouvellement : démarche assumée et défis à relever – par P. Valette, B. Sajaloli, C. Beck, L. Lespez 

Conférence sur les derniers agriculteurs du delta du Danube il y a 6200 ans à l’Université de Genève

Ce mardi 12 décembre 2023, Laurent Carozza et Robin Furestier – membres de la mission “Archéologie du delta du Danube” – présenteront une conférence à l’Université de Genève, dans le cadre du cours “Néolithique de l’Europe”. Intitulé “Il y a 6200 ans : les derniers agriculteurs du delta du Danube – Roumanie”, ce séminaire présentera les travaux interdisciplinaires conduits par l’équipe franco-roumaine sur le tell chalcolithique de Taraschina depuis 2009.

La conférence, organisée par Marie Besse, se tiendra au Laboratoire d’archéologie préhistorique et anthropologie de la Faculté des Sciences de l’Université de Genève (Section des sciences de la Terre et de l’environnement).

Dans le même cadre, Anne Augereau présentera la conférence “Archéologie du genre et rapports hommes/femmes dans le Rubané occidental (5600-4900 av. n.e.) ” le mardi 19 décembre prochain.

Parution de l’ouvrage “Au-delà de la nature : le bas Danube et son delta durant les huit derniers millénaires”

L’ouvrage “Au-delà de la nature : le bas Danube et son delta durant les huit derniers millénaires” est sorti des presses de l’éditeur MEGA fin 2022. Dirigé par Laurent Carozza (UMR 5602 GEODE, Toulouse) et Cristian Micu (ICEM, Tulcea), ce manuscrit constitue la seconde monographie consacrée au site chalcolithique de Taraschina. Il rassemble les contributions d’une vingtaine de chercheurs français et roumains*

Le tell de Taraschina est un site unique dans son genre. Situé au cœur du delta du Danube, il incarne une problématique de recherche relative aux paysages préhistoriques submergés et nous renseigne sur la manière dont les communautés néolithiques ont été confrontées à de profonds changements environnementaux. Cet ouvrage dépasse le simple cadre de la monographie d’une fouille archéologique. Il témoigne d’une démarche intégrée, régressive, qui aspire à traiter la question complexe des relations existant entre les communautés humaines et leur environnement, au-delà des seuls déterminismes environnementaux. En développant des méthodes spécifiques aux milieux humides et en animant un collectif interdisciplinaire, nous livrons au lecteur le fruit d’un travail collectif, ancré sur le terrain. À l’issue de la rédaction de ce volume monographique centré sur les paysages submergés autour du tell de Taraschina, nous tenions à témoigner notre attachement à la voie tracée par Dragomir « Mirel » Popovici et Bernard Randoin. Les membres de l’équipe ont, directement ou indirectement, été inspirés ou influencés par les travaux pionniers de l’équipe franco-roumaine qui a fouillé depuis le début des années 1990 le célèbre tell de Hârşova. Ce site a constitué un véritable creuset de réflexions sur le Chalcolithique du bas Danube et a initié les premiers travaux interdisciplinaires dans le contexte des recherches sur le Néolithique de Roumanie. Ouvrant ainsi la porte à des coopérations et à la formation d’étudiants roumains à l’étranger, le chantier école de Hârşova a influencé toute une génération d’archéologues, aujourd’hui moteurs de la recherche sur le Néolithique et le Chalcolithique de Roumanie.

Cet ouvrage a bénéficié du soutien de la mission « Archéologie du delta du Danube », du CNRS via l’IRP Goche (Geoarchaeology of Environmental Changes in Lower Danube and its Delta) et du Ministère de la Culture de Roumanie. Il a été publié grâce au support financier de la Direction de la Culture du Département de Tulcea et du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

➡️Le manuscrit complet est téléchargeable à l’adresse suivante au format pdf : 

https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/GEODE/hal-03906484v1

📌 DOI : 10.26147/geode.ouv.vfe8-vt78

pour citer cet ouvrage : Laurent Carozza, Cristian Micu (eds), Au-delà de la nature : le bas Danube et son delta durant les huit derniers millénaires, Editura MEGA, 666 p., 2022, 978-606-020-516-6. ⟨10.26147/geode.ouv.vfe8-vt78⟩⟨hal-03906484⟩

*Laurent Carozza , Cristian Micu , Sorin Ailincai , Adrian Bălăşescu , Albane Burens , Jean-Michel Carozza , Mihai Constantinescu, Mihaela Danu, Michel Errera, Robin Furestier, Tiberiu Groparu, Constantin Haita, François Lévêque, Erwan Messager, Florian Mihail, George Nutu, Noëlle Provenzano, Valentin Radu, Aurel Stanica et Philippe Valette.

Soutenance de l’habilitation à diriger des recherches de Sorin Ailincăi

Jeudi 16 février 2023, notre collègue Sorin Ailincăi a soutenu son habilitation à diriger des recherches (HdR) à l’Université de Bucarest sur le thème « Civilisations préhistoriques dans la zone du bas Danube (5e-1er millénaires avant notre ère) ».

Dans ce travail de synthèse, notre collègue a présenté les résultats des très nombreux travaux de terrain qu’il a réalisés depuis de nombreuses années dans la zone du bas Danube, tant dans le domaine de l’archéologie funéraire que par la fouille d’habitats, tels ceux de Babadag ou d’Enisala. Les recherches innovantes de Sorin Ailincăi ont notamment porté sur l’analyse de nombreuses datations radiocarbone, qui lui permettent de reconsidérer les dynamiques de peuplement et les liens culturels des communautés de l’âge du Bronze et du début de l’âge du Fer.

L’équipe de la mission archéologique adresse toutes ses félicitations à Sorin !

« REGARD, la lettre »

INTERVIEW DE LAURENT CAROZZA AUTOUR DE LA MISSION « ARCHÉOLOGIE DU DELTA DU DANUBE »

« Regard » est un média franco-roumain qui s’intéresse à la société roumaine. Dans sa lettre électronique, il propose, chaque deux semaines, une série de six entretiens avec des chercheurs, des universitaires, différents spécialistes. Le but de ces interviews est d’offrir du recul sur l’information, une compréhension fine des événements et des tendances en donnant la parole à ceux qui maîtrisent leur discipline, leur domaine d’activité ou d’étude.

Retrouvez l’interview de Laurent Carozza du 25 mars dernier, consacrée à la mission “Archéologie du delta du Danube” un projet mené conjointement par des chercheurs roumains et français notamment sur le site de Taraschina, situé à 4,5 km au sud-ouest du village de Mila 23, en Dobroudja…

(cliquez ci-dessous sur “Laurent Carozza” pour lire l’interview)

« La nuit des idées » : La vidéo est en ligne !

Le 21 janvier dernier, l’Institut Français à Bucarest a organisé la 6e édition de « La nuit des idées » sur la thématique  « L’Homme et les crises à travers les âges – Ruptures et continuité de la civilisation du Paléolithique à nos jours ».

La conférence-débat, modérée par Claudia Florentina Dobre (présidente du Centre pour les études de mémoire et d’identité CSMI), était animée par Laurent Carozza (archéologue, géographe chercheur au CNRS- GEODE, directeur de la mission « Archéologie du delta du Danube) » et l’historien Florian Matei Popescu (chercheur à l’Institut Vasile Parvan de Bucarest).

Le débat, dont l’un des fils directeurs était la manière dont les sociétés anciennes s’adaptaient aux situations de crise sanitaires et environnementales, a été filmé et diffusé en direct sur le site de l’Institut Français. 

Vous pouvez le retrouver en ligne en suivant ce lien :

https://www.facebook.com/watch/live/?v=865113694324718&ref=watch_permalink

Florian Matei Popescu (à gauche), Claudia Florentina Dobre (au centre) et Laurent Carozza (à droite) » en direct de l’Institut Français

Présentation du site de Taraschina à la Session Nationale d’Archéologie de Roumanie

Comme chaque année, l’équipe de la mission franco-roumaine « Archéologie du delta du Danube » présente le bilan de ses travaux de terrain dans le cadre de la Session Nationale d’Archéologie organisée par le Ministère de la Culture de Roumanie. Cette année, ce prestigieux évènement se déroule pour la première fois en ligne, du 25 au 27 novembre 2020, en collaboration entre le Ministère de la Culture et le Musée de Buzau.

L’affiche de la 54e session Nationale d’Archéologie de Roumanie, mettant en vedette une vue du chantier de Taraschina (céramique de la culture Gumelnita en cours de fouille).

C’est l’occasion de présenter les travaux de plus de 120 opérations d’archéologie programmée et préventive sur 3 jours, conduites sur le territoire roumain par l’ensemble des musées et instituts d’archéologie du Pays, parfois en collaboration avec des structures de recherche étrangères.

Le programme de ces 3 journées est disponible ici :

https://www.muzeubuzau.ro/?event=sesiunea-nationala-de-rapoarte-arheologice-editia-2020&fbclid=IwAR1Sy1ekaBJKSH8VYb9SOwcOAIGY6D_9E0rP4_Jm2iFIpROgWtnxdDiqoig

Cristian Micu a présenté un aperçu des travaux réalisés par l’équipe de la mission sur le tell chalcolithique de Taraschina en 2019 et 2020. La communication a principalement porté sur la présentation des structures liées à une maison chalcolithique incendiée, actuellement en cours de fouille sur la zone 3. L’équipe a ainsi insisté sur les approches quantitatives qu’elle met en place.

Florian Mihail à quant à lui présenté une rapide synthèse de l’étude des industries lithiques taillées et objets de prestiges chalcolithiques découverts sur le site.

Extraits du power point présenté le 25 novembre 2020 à la session Nationale d’Archéologie de Roumanie.
Première de couverture du rapport 2020 de la mission franco-roumaine “Archéologie du delta du Danube”.

Parallèlement, l’équipe travaille actuellement d’arrache pied à la préparation de la seconde monographie du site de Taraschina, qui devrait être éditée (au format papier) début 2021.

Le tell de Taraschina entre dans la collection «Grands sites archéologiques»

Ca y est… le site chalcolithique de Taraschina est officiellement entré dans la collection de référence « Grands sites archéologiques » proposée en ligne par le Ministère de la Culture français…

Fouille du site de Taraschina

Cette prestigieuse collection présente l’histoire et la vie des hommes à travers les recherches des plus grands spécialistes de l’archéologie française, de la Préhistoire à la période contemporaine. L’équipe de la mission franco-roumaine « Archéologie du delta du Danube » est particulièrement fière de l’honneur qui est réservé à ses travaux et à son engagement sur le terrain depuis 14 années…

Le tell chalcolithique de Taraschina est désormais présenté aux cotés des sites les plus prestigieux fouillés en France comme au Proche-Orient, à l’image de la grotte Chauvet ou, pour la période Néolithique, du site grec de Dikilishi Tash, du tell roumain d’Hârsova ou encore des célèbres mégalithes français du Morbihan…

La collection « Grands sites archéologiques », créée en 1996, est née d’une initiative menée par la mission de la recherche et de la technologie (MRT). Elle est aujourd’hui portée par la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture et est coordonnée par le musée d’Archéologie nationale, domaine national de Saint-Germain-en-Laye.

Venez vite découvrir la page consacrée au site de Taraschina :

https://archeologie.culture.fr/fr/a-propos/tell-submerge-taraschina

Vue par drone de la zone 3 du tel de Taraschina en cours de fouille

Et n’hésitez pas à explorer le site et découvrir les sites archéologiques présentés en ligne :

https://archeologie.culture.fr/fr/collection-grands-sites-archeologiques

Extrait du catalogue de sites présentés dans le cadre de la collection “Grands Sites Archéologiques”

le site de Taraschina à l’affiche du CIMEC

Dans le cadre de la Journée du Patrimoine Numérique, le CIMEC (Direction du Patrimoine Numérique Roumain) vient de publier un post sur la “Journée de la Réserve de la Biosphère du delta du Danube”, qui tombera le premier jour de l’automne.

La Réserve de la Biosphère du delta du Danube nous fait le plaisir de mettre en avant les travaux conduits par la Mission franco-roumaine Archéologie du delta du Danube sur le site de Taraschina à Maliuc, dans le delta du Danube. Elle évoque notamment la question de l’impact des communautés humaines chalcolithiques sur leur environnement, et celle de l’évaluation des changements climatiques sur ces populations.

Site web du CIMEC relayant les travaux de la mission dans le cadre de la Réserve de la Biosphère du delta du Danube
Carte des sites archéologiques présents dans le zone de la Réserve de la Biosphère du delta du Danube

Prima zi de toamnă marchează și Ziua Rezervației Biosferei Deltei Dunării, cea mai mare rezervație de ținuturi umede din…

Publiée par Direcția Patrimoniu Digital – cIMeC sur Mardi 1 septembre 2020
Lien vers la page Facebook du CIMEC

Pour fêter ses 10 années de fouille, le site de Taraschina entre dans la collection en ligne « Grands sites archéologiques »

2010-2020 : l’équipe franco-roumaine, conduite par L.Carozza et C. Micu, fête cette année les 10 ans de la mission « Archéologie du delta du Danube » et les 10 ans de fouille du tell chalcolithique de Taraschina.

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le Ministère de la Culture français réserve une place de choix au site de Taraschina au sein de la prestigieuse collection de référence « Grands sites archéologiques ».

Cette semaine, l’équipe rédige la fiche du site qui sera mise en ligne sous peu. Parallèlement , nous préparons quelques courtes séquences vidéos  et diaporamas qui viendront enrichir le site.

Nous avons le plaisir de vous proposer, en avant première, un petit film présentant quelques-unes de nos activités de terrain sur le site.

Bon visionnage !

 

Lien vers le site web « Grands sites archéologiques »

https://archeologie.culture.fr/fr/focus/collection-grands-sites-archeologiques