Renouvellement de la mission franco-roumaine « delta du Danube » (2018-2021)

La mission archéologique « delta du Danube », créée en 2010 puis renouvelée en 2014, vient d’être reconduite pour un nouveau contrat quadriennal (2018-2021) par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Depuis 2010, la mission s’est donné pour objectif d’étudier le peuplement de la zone du bas Danube au cours de la Préhistoire récente (du Néolithique à l’âge du Bronze) et les relations qu’entretenaient les sociétés avec leur environnement.

L’achèvement de la fouille du tell chalcolithique de Taraschina constitue la priorité de ce dernier contrat. L’enjeu de la fouille réside dans l’étude d’une zone d’habitats, formée d’unités d’habitations incendiées datant du 45e siècle avant notre ère. Dans cette zone, les bâtiments sont particulièrement bien conservés et présentent des murs en élévation et des niveaux d’effondrement des architectures en terre crue. Toute la question est, pour l’équipe franco-roumaine, de mieux comprendre  les modalités de l’abandon temporaire du tell, vers 4450-4350 BC, et le développement du nombre des unités d’habitations incendiées.

Parallèlement à la fouille et à la publication du site de Taraschina, l’équipe poursuivra l’étude de plusieurs sites inédits et prépare la publication des données acquises entre autres sur le tell de Luncavita et le site de Carcaliu.

Couverture du rapport 2014-2017 de la mission archéologique « delta du Danube ».

Après de nombreuses présentations à la communauté scientifique, l’équipe a souhaité valoriser ses travaux auprès du grand public dans le cadre de l’exposition « Entre terre et eau – crises sociales et environnementales dans le delta du Danube il y a 6200 ans », organisée à la Cité de la Préhistoire (structure intégrée au Grand Site de France de l’Aven d’Orgnac, Ardèche, France),  en étroite collaboration avec le Musée d’Histoire et d’Archéologie de Tulcea (Dobroudja, Roumanie), sous l’égide de l’Institut éco-muséal (ICEM). Cette manifestation est soutenue par l’Institut Français de Bucarest. Elle ouvrira ses portes au public français en avril 2018. Une version itinérante de l’exposition sera présentée en Roumanie au sein de différents musées d’archéologie et dans
les représentations françaises au travers de 4 Instituts Français.
Dans le cadre de la « Saison France-Roumanie », l’équipe organisera en juin 2019 un colloque international intitulé « « Géohistoire des zones humides : artificialisation, restauration, adaptation ». Ce colloque, qui se tiendra en Roumanie, sera organisé conjointement par les membres de la mission archéologique « delta du Danube », le CNRS et le Site d’Etude en Ecologie Globale Danube, l’UMR GEODE, le Groupe d’Histoire des Zones Humides, l’ICEM et l’Institut du Delta du Danube.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.