L’équipe scientifique

Sorin AILINCAI

Sorin Ailincai est chercheur à l’Institut de Recherche Éco-Museal de Tulcea (Roumanie). Il a consacré sa thèse à l’étude de l’âge du Fer, et plus particulièrement à la culture Babadag. Spécialisé en céramologie, Sorin Ailincai participe à la mission Delta du Danube  où il intervient dans l’étude céramologique du site de Carcaliu. Il collabore également à la fouille du site de Taraschina.

sailincai@yahoo.com

Adrian BALASESCU

Adrian Balasescu est chargé de recherche au Muséum National d’Histoire de la Roumanie à Bucarest. Archéozoologue, il travaille plus spécifiquement sur l’exploitation des animaux par les communautés néolithiques dans les Balkans et en Arménie. Ses recherches portent également sur la diffusion des premiers animaux domestiques et de l’élevage néolithique en Europe Centrale tempérée et la question de l’évaluation de la contribution des souches sauvages locales à la constitution des premiers troupeaux. Ses centres de recherche englobe l’adaptation de l’élevage aux nouvelles conditions climatiques et environnementales. Il travaille à l’application de nouvelles méthodes archéozoologiques tisotopes stables, ADN ancien…).

abalasescu2005@yahoo.fr

Albane BURENS

Albane Burens est ingénieur de recherche au CNRS, à l’UMR 5602 GEODE (Université Toulouse le Mirail). Archéologue, elle développe une approche interdisciplinaire des interactions entre l’homme et son environnement et s’implique dans des projets de recherche ayant trait aux mécanismes de changement, notamment sur les populations agro-pastorales pré et protohistoriques. Elle  est responsable d’un Site d’Étude en Écologie Globale pour l’INEE, dédié à l’étude intégrée -centrée sur les relations homme/environnement- d’une grotte ornée de l’âge du Bronze (site d’observation et grotte laboratoire). Dans le cadre de la mission Bas Danube, Albane est responsable de l’étude technologique de la céramique gumelnita et cucuteni ; elle administre le blog  ”Mission archéologique – delta du Danube” et participe à la fouille du site de Taraschina.

albane.burens@univ-tlse2.fr

Laurent CAROZZA

Laurent Carozza est chargé de recherche au CNRS, à l’UMR 5602 Géode ”géographie de l’environnement”  ( Maison de la Recherche, Université Toulouse 2 le Mirail,  Toulouse). Chercheur spécialiste des premières sociétés des âges de métaux, il travaille notamment sur les relations culturelles, techniques et symboliques des sociétés protohistoriques avec leur environnement. Ses thèmes de recherche de prédilection sont : Origine et diffusion de la première métallurgie  ; Caractérisation des systèmes culturels par les comportements techno-économiques et symboliques vis-à-vis du métal ; De l’identité à la pratique : les aires culturelles protohistoriques ; L’interrelation société-environnement : rythmes et causalités du processus de mutation des sociétés protohistoriques ; Dimension symbolique des sociétés protohistoriques. Laurent Carozza est responsable de la mission archéologique “Delta du Danube” du MAEE (Ministère des Affaires Étrangères et Européennes) et dirige un PEPS de l’INEE du CNRS intitulé “Changements, mobilités, adaptations : réponses culturelles et stratégie d’exploitation de la biodiversité dans le delta du Danube à la fin du Néolithique”.

laurent.carozza@univ-tlse2.fr

Jean-Michel CAROZZA

Jean-Michel Carozza est Maître de conférences à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg et chercheur au laboratoire GEODE (UMR 5602, Toulouse II-le Mirail). Géomorphologue, il est spécialiste de la néotectonique. Il s’intéresse plus spécifiquement à la réponse des systèmes géomorphologiques aux forçages externes (tectoniques, climatiques et anthropiques) à différentes échelles spatio-temporelles et travaille à la recherche de descripteurs morpho-sédimentaires de ces forçages. Son cadre de recherche s’inscrit notamment dans la zone méditerranéenne, au cours du Pleistocène et de l’Holocène.

jmcarozza@yahoo.fr

Mihail FLOREA

Mihail Florea est archéologue- topographe au Musée National d’Histoire de la Roumanie à Bucarest. Il réalise la topographie, la gestion des données spatiales de nombreux chantiers archéologiques. Il s’est également spécialisé dans la géomatique (cartographie, SIG).  Il assure notamment la topographie des sites de Luncavita et de Taraschina.

mihaimfs@yahoo.com

Robin FURESTIER

Robin Furestier est chargé des collections et de la recherche à la Cité de la Préhistoire d’Orgnac-l’Aven et chercheur associé à l’UMR 5140 de Lattes-Montpellier. Il est spécialiste des industries lithiques de la fin du Néolithique et plus particulièrement de la transition Néolithique/Âges des métaux. Après la mise en place d’une typologie spécifique au Campaniforme, il développe de nouveaux thèmes de recherche qui touchent principalement à la mise en évidence des différences entre outillages lithiques fortement investis (lames, outils socialement visibles…) et outillages dits simples ou expédients (outils de fonds commun, débitage d’éclats…), et leur mise en perspective d’un point de vue socio-économique et culturel. Dans le cadre de la mission “Delta du Danube”, il est responsable de l’étude des industries lithiques taillées en collaboration avec Florian Mihail.

robin.furestier@laposte.net

Didier GALOP

Didier Galop est chargé de recherche au CNRS, à l’UMR 5602 Géode ”géographie de l’environnement”  (Maison de la Recherche, Université Toulouse 2 le Mirail,  Toulouse). Spécialisé en palynologie, Didier Galop  travaille notamment sur la question de l’anthropisation des écosystèmes et sur l’histoire de l’environnement. Il place la question de la relation climat-société au centre de sa recherche. Très investi dans les dynamiques de l’anthropisation en milieux montagnard, il dirige l’observatoire Homme-Milieu Pyrénées Haut Vicdessos pour l’INEE du CNRS.

Constantin HAITA

Constantin Haita est chercheur au  Muséum National d’Histoire de la Roumanie à Bucarest. Spécialisé en micromorphologie, il travaille essentiellement sur des sites chalcolithiques caractérisés par des niveaux anthropiques microstratifiés. Constantin Haita est l’auteur d’une thèse consacrée au contexte géomorphologique et à l’évolution stratigraphique des tells. Il participe à de nombreuses fouilles archéologiques en Roumanie, principalement dans la Plaine de la Monténie et en Dobroudja.

c_haita@yahoo.com

Michel MAILLE

Michel Maillé est chercheur bénévole associé à l’UMR 5608 TRACES « Travaux et recherches archéologiques sur les sociétés les cultures et les espaces ». Secrétaire de l’ASPAA « Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Archéologique Aveyronnais », il mène des recherches sur les populations agropastorales de la fin du Néolithique et du Chalcolithique. Ses recherches sont axées autour de l’occupation de l’espace et les productions symboliques des communautés qui ont érigé les statues-menhirs. Dans le cadre d’une coopération entre les départements de Tulcea (Roumanie) et de l’Aveyron (France) Michel Maillé a développé avec Cristian Micu les échanges scientifiques qui ont mené à la création de la mission archéologique « delta du Danube ». Il participe à la fouille et à l’étude du site de Luncavita depuis 2000.

maille.michel@orange.fr

Cristian MICU

Cristian Micu est le responsable du Département d’Histoire et Archéologie de l’Institut de Recherche Eco-Museal de Tulcea (Roumanie). Chercheur spécialisé de l’évolution des sociétés néolithiques et chalcolithiques en Dobroudja, il dirige notamment les chantiers archéologiques de Luncavita, de Taraschina. Il est l’auteur d’une thèse consacrée au Néolithique de la zone du Bas Danube. Il co-dirige avec Laurent Carozza la mission archéologique du Ministère Français des Affaires étrangères.

cristianleonard@yahoo.com

Catalin Marian MIHAIL

Catalin Mihail est pêcheur dans le village de Mila 23 (Dobroudja), en plein cœur du delta du Danube. Il est responsable de la logistique autour de la fouille de Taraschina et est notamment chargé du transport de l’équipe et du matériel, par voie fluviale, sur le site archéologique. Catalin Mihail intervient également  sur le terrain, dans l’ensemble des travaux archéologiques.

Florian MIHAIL

Florian Mihail est chercheur à l’Institut de Recherche Éco-Museal Tulcea. Actuellement doctorant à l’Institut d’Archéologie de Iasi, il rédige une thèse consacrée aux “Armes de chasse et outils de la culture Gumelnita”. Il se spécialise dans les analyses technologiques et fonctionnelles sur matières dures animlales et industrie lithique. Spécialiste de la période Néolithique, il participe aux chantiers archéologiques de Luncavita et de Taraschina.

florianhamangia@yahoo.com

Noelle PROVENZANO

Chargée de recherche au CNRS à l’’UMR 5140 « Archéologie des Sociétés
Méditerranéennes », Noëlle Provenzano est spécialiste de la technologie des
matières osseuses dans les sociétés pré et protohistoriques. Dans le cadre
de la mission « Delta du Danube » elle est responsable des études sur les
productions matières dures d’’origine animale.

Noelle.PROVENZANO@cnrs.fr

Valentin RADU

Chercheur au Musée National d’Histoire de la Roumanie  (Bucarest), Valentin Radu est archéozoologue, spécialiste de l’étude des mollusques et poissons (ichthyologie). Il a soutenu en 2003 un doctorat à l’université de Provence Aix-Marseille I sur la question de l’exploitation des ressources aquatiques dans les Néolithique et Chalcolithique de la Roumanie, sous la direction de Jean Desse. Valentin Radu participe à de nombreux chantiers archéologiques, en Roumanie comme en Arménie. Il participe  notamment à un programme international consacré à la pêche dans les sociétés méso-néolithiques (I. Clemente dir.)

raduvalentin@hotmail.com

 

 

Mihaela Aurelia DANU

Mihaela est chercheur post-doctorant à l’Université de biologie “Alexandru Ioan Cuza” de Iaşi, dans le cadre du projet POSDRU/89/1.5/S/49944 - “Developing the innovation capacity and improving the impact of research through post-doctoral programmes”. Mihaela est spécialisée en palynologie. Ses recherches portent sur l’évolution de la végétation et les impacts anthropiques durant le Néolithique et la période chalcolithique. Dans le cadre de la mission archéologique « delta du Danube », elle travaille sur les enregistrements sédimentaires de Taraschina.

Erwan MESSAGER

Erwan Messager est chargé de recherche au CNRS dans le laboratoire CEPAM (UMR 7264) à l’Université DE Nice Sophia-Antipolis. Palynologue de formation, il s’intéresse également aux assemblages de phytolithes. Il mène une approche intégrant les données polliniques issues de séries continues et les données archéo-botaniques dans le but de reconstruire les paramètres environnementaux, climatiques et anthropiques qui ont joué sur l’histoire conjointe de la végétation et des sociétés dans les régions périphériques de la Mer Noire (Caucase, Crimée, Balkans).


Carnets de recherche